Transition écologique : Éveiller les jeunes citoyens à la transition écologique

En cette année scolaire 2021-2022, le PETR du Pays Midi-Quercy a coordonné la mise en place de Watty à l’école, un programme pédagogique nationale pour la transition écologique qui vise à sensibiliser aux économies d’énergie et d’eau, et aux enjeux du changement climatique dès l’école.
Les élèves seront des ambassadeurs des écogestes appris dans le cadre scolaire, et faciliteront la réduction des consommations d’énergie à l’école et au sein de leur foyer.

Ce programme est créé par la société Eco CO2 et labellisé par le ministère de la transition écologique, et s’insère dans le cadre du Contrat de Transition Ecologique (CTE). Cette action est financée à hauteur de 70% à travers les CEE (Certificats d’Economies d’Energie), avec un reste à charge de 30% pour les communes participantes.

L’objectif de Watty est de rendre les enfants acteurs de la transition à l’école et par la suite à leur domicile à travers des animations et des ateliers qui seront assurés par le CPIE Quercy-Garonne tout au long de l’année scolaire. En parallèle, un accompagnement technique de la commune sera proposé par le CEP (Conseiller en Energie Partagé) du PETR du Pays Midi-Quercy, pour étudier les pistes d’amélioration énergétique du bâtiment de l’école.

Au total, 7 communes, 9 écoles et 38 classes participeront à la première année de lancement de ce programme : Monpezat-de-Quercy, Réalville, Salvetat-Belmontet, Bioule, Septfonds, St-Etienne-de-Tulmont et Nègrepelisse.

Pour plus d’information, consultez la plaquette Watty à l’école au Pays Midi-Quercy.

Vous pouvez écouter en podcast l’émission dédiée sur CFM radio.

Retrouvez également le site internet dédié au programme : www.watty.fr

Coordinatrice du programme au Pays Midi-Quercy :
Gaëlle Berthelot
05 63 24 60 64 // pcet-pmq@info82.com

Partagez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire aussi

Les infrastructures linéaires de transport engendrent une fragmentation des habitats et des corridors biologiques de la faune sauvage. Le projet Via Fauna, développé par la Fédération régionale des chasseurs d’Occitanie en concertation avec une quarantaine de partenaires et des financeurs (Région Occitanie, Europe, Office Français de la Biodiversité, Cerema Sud-Ouest) ambitionne de limiter ces impacts...
Les infrastructures linéaires de transport engendrent une fragmentation des habitats et des corridors biologiques de la faune sauvage. Le projet Via Fauna, développé par la Fédération régionale des chasseurs d’Occitanie en concertation avec une quarantaine de partenaires et des financeurs (Région Occitanie, Europe, Office Français de la Biodiversité, Cerema Sud-Ouest) ambitionne de limiter ces impacts...
Dans le cadre de l’Appel à projet connaissance 2020-2022 de la région Occitanie, dont le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées est lauréat, celui-ci prévoit de réaliser une étude écologique sur 6 « territoires ateliers » de Midi-Pyrénées. Dans ce contexte, une étude écologique fine, multidisciplinaire, va être réalisée par le Conservatoire Botanique...
Retour haut de page