De l’étude au chantier jusqu’au label !

Au nord de la commune de Verlhac-Tescou, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption à la Vinouze est un parfait exemple d’une restauration réussie grâce au concours de plusieurs acteurs publics, privés et associatifs. Le point de départ est une prise de conscience locale. L’église fait partie des rares églises en terre massive, construites durant l’époque moderne, encore visibles en Tarn-et-Garonne. L’étude de l’édifice menée par le service inventaire du Pays Midi-Quercy et l’obtention en 2011 du label européen « architecture remarquable en terre crue » dans le cadre du projet Terra Incognita, ont motivé la restauration de cet édifice.

Pour mener à bien ce projet, l’association locale HIAUDE (Hier Aujourd’hui Demain) s’est mobilisée et a bénéficié du soutien de la municipalité de Verlhac-Tescou, de la Communauté de Communes, du Pays Midi-Quercy et du programme européen Leader. Le choix d’une restauration respectueuse a suscité l’engouement de bénévoles des associations Hiaude, Maisons Paysannes de France, du collectif régional de professionnels Atouterre et des habitants. Les chantiers participatifs de l’été 2014, encadrés par le collectif Atouterre ont rassemblé plus de 40 bénévoles, amateurs et professionnels pour restaurer l’intérieur de l’église. D’autres chantiers participatifs ont été engagés en 2018 pour travailler cette fois sur les extérieurs, avec la contribution de l’entreprise Façonterre. Une forte implication associative et la volonté de respecter et reproduire les techniques traditionnelles ont permis cette restauration de qualité. La pratique de la terre crue qui exige du temps et de la main-d’œuvre a aussi permis de créer du lien social. Espérons que ce type de projet puisse se renouveler ailleurs.

Partagez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire aussi

Aucun projet concrétisé sur le même sujet trouvé.
Retour haut de page