Culture : la maison des mémoires, La Mounière

Culture : la maison des mémoires, La Mounière

Dans le cadre de sa politique culturelle, le Pays Midi-Quercy a accompagné un projet de développement culturel à Septfonds en lien avec l’histoire de la commune.

En 2013, la Commune de Septfonds acquiert la maison de Raymond Perrières, fabriquant et représentant en béret, située rue des Déportés. Communiste et résistant Raymond Perrières a été déporté à Dachau. La Commune a souhaité dédier ce lieu éminemment symbolique de son histoire, au patrimoine, à la mémoire et à la transmission, avec pour cibles en particulier les plus jeunes, les familles et le tourisme de mémoire.

Ce projet est alors inscrit dans la convention territoriale (Contrat de Pays) du Territoire. Il se décline en 3 phases (outre l’acquisition du bâtiment à laquelle le Conseil départemental apporte son soutien financier), chacune accompagnée techniquement par le PETR qui a assuré une fonction d’assistance à maîtrise d’ouvrage (élaboration des cahiers des charges et analyse des consultations, aide à la formalisation des dossiers de demande de subventions, aide au recrutement du responsable). D’abord les travaux de gros et second œuvres dans le bâtiment dont l’architecte Christian Boissières a assuré la maîtrise d’œuvre et l’étude de définition du projet et de positionnement confié en 2013 à Malika Boudellal ethno-muséographe, puis l’étude muséographique et de définition des contenus en 2015, également assurée par Malika Boudellal, l’étude scénographique réalisée par Claire Simonet Design en 2016, en fin le recrutement de la responsable du centre d’interprétation Margot Nicolle, également en 2016. La Mounière, Maison des mémoires de Septfonds a ouvert ses portes au public en mai 2017.

Le visiteur accède ainsi au centre d’interprétation par une cour d’agrément où sont rappelées les valeurs d’accueil et d’hospitalité, puis il suit un parcours intérieur qui le mène de l’histoire de l’industrie chapelière, à celle de Dieudonné Costes pour finir la visite dans un 3ème espace dédié au camp de Judes. Le déplacement des populations, des explorateurs des travailleurs, des matières premières et des productions donne à lire et à comprendre ces histoires mêlées. Les équipements multimédias permettent d’offrir des contenus approfondis et actualisés. Deux parcours extérieurs, les promenades, l’une sur l’architecture façonnée par l’industrie chapelière et la deuxième sur les lieux de mémoire liés aux conflits du XXè siècle.

Cout du projet :

Etudes (faisabilité, muséographie et élaboration des contenus) : 29 400€ TTC

Investissement (achat bâtiment, travaux et aménagement scénographique) : 365871€ HT

Ce projet a bénéficié dans son ensemble, des soutiens de l’Etat (DETR et Réserve parlementaire), de la Région Occitanie (économies d’énergie et accessibilité), du Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne et du programme européen de développement rural LEADER (LEADER IV et V Midi-Quercy).

Votre interlocutrice pour la culture

Jihan Ghiati

Jihan Ghiati Chardon

Partagez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire aussi

Développement du projet Graines de terroir.com En 2009, 2% des terres agricoles françaises étaient cultivées par des producteurs bio. Un pourcentage qui ne couvrait pas la totalité des demandes des consommateurs français. Devant ce constat, et fier de la qualité des agriculteurs locaux, le pays Midi-Quercy, par le biais de Graines de Terroir, proposait une...
Rénovation énergétique de la salle des fêtes de Mirabel Le bâtiment, d’une surface totale de 782 m², a été bâti dans les années 80 et agrandi dans les années 2000. En 2016, il a fait l’objet d’une étude du service de Conseil en Energie Partagé du PETR du Pays Midi Quercy qui a mis en...
Construction d’une école élémentaire BEPOS (Bâtiment à énergie positive) à Saint Antonin Noble Val. Maître d’ouvrage – bénéficiaire : Commune de St-Antonin-NV Objectifs du projet : Création d’une école élémentaire aux besoins actuels et futurs de la commune, intégrant notamment les activités périscolaires. Limiter les frais de fonctionnement : Bâtiment atteignant la norme « Bâtiment à énergie...
Retour haut de page