Environnement : Via Fauna, un projet innovant au service de la faune

Les infrastructures linéaires de transport engendrent une fragmentation des habitats et des corridors biologiques de la faune sauvage. Le projet Via Fauna, développé par la Fédération régionale des chasseurs d’Occitanie en concertation avec une quarantaine de partenaires et des financeurs (Région Occitanie, Europe, Office Français de la Biodiversité, Cerema Sud-Ouest) ambitionne de limiter ces impacts à l’aide de solutions innovantes. Dans le cadre de la déclinaison départementale de ce projet, plusieurs actions sont en cours en Pays Midi-Quercy, qui est l’un des territoires pilotes de ce projet régional  :

Une étude a été réalisée sur les corridors de déplacements de la faune en Midi-Quercy, dans un premier temps par l’intermédiaire de données modélisées. Des chemins de déplacements favorables au déplacement de la faune (corridors de moindre coût), notamment au déplacement de grands mammifères, ont été identifiés sur ce territoire grâce à une base de données régionale, créée sous SIG dans le cadre de ce projet. Cette base de données a permis de réaliser une analyse multicritères, incluant entre autres des ouvrages ferroviaires, routiers et hydrauliques.
Une focale plus importante a été apportée sur le secteur de l’autoroute A20 car il n’existe pas de passages dédié à la faune sur l’autoroute A20 (ou sous l’autoroute A20) dans sa traversée du Pays Midi-Quercy. L’effet barrière de cette infrastructure était donc supposé important, notamment sur l’axe Est-Ouest. Réduire cet effet barrière permettrait d’aider la faune à se déplacer dont les grands mammifères (cerfs, les chevreuils…), favoriserait les échanges entre individus et une diversité génétique. Dans un second temps, les données modélisées ont fait l’objet de vérifications sur le terrain par la Fédération départementale des chasseurs, en particulier dans le secteur de l’autoroute A20.

Les résultats issus de cette étude sont pris en compte dans le projet de Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), qui est en cours d’élaboration sur ce territoire, notamment dans l’état initial de l’environnement dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durables.  La prise en compte de ces données se poursuit à ce jour, au fur et à mesure de la conception du Schéma de Cohérence Territoriale (document d’urbanisme). Le Document d’orientation et d’objectifs de ce schéma est actuellement en cours d’élaboration. Pour plus d’informations sur ce projet de SCoT, veuillez cliquer sur ce lien.

Par ailleurs, la Fédération des Chasseurs du Tarn-et-Garonne propose la mise en place d’un projet de mise en transparence écologique de l’autoroute A20 pour aider la faune sauvage à se déplacer. Il s’agit de permettre le passage de la grande faune sous l’autoroute A20, en favorisant l’utilisation de certains ouvrages d’art déjà existants, non dédiés à la faune. Sont envisagées par exemple des actions de végétalisation et de plantations aux abords de ces ouvrages, éventuellement une modification du revêtement au sol… L’identification des ouvrages concernés et des porteurs de projets est en cours. Pour plus d’informations sur cette action pilote liée aux ouvrages d’art, veuillez  cliquer sur ce lien.

Cette démarche novatrice, développée en partenariat avec le PETR du Pays Midi-Quercy et les différentes structures concernées, n’a jamais été mise en place en région Occitanie.

Partagez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire aussi

Les infrastructures linéaires de transport engendrent une fragmentation des habitats et des corridors biologiques de la faune sauvage. Le projet Via Fauna, développé par la Fédération régionale des chasseurs d’Occitanie en concertation avec une quarantaine de partenaires et des financeurs (Région Occitanie, Europe, Office Français de la Biodiversité, Cerema Sud-Ouest) ambitionne de limiter ces impacts...
Dans le cadre de l’Appel à projet connaissance 2020-2022 de la région Occitanie, dont le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées est lauréat, celui-ci prévoit de réaliser une étude écologique sur 6 « territoires ateliers » de Midi-Pyrénées. Dans ce contexte, une étude écologique fine, multidisciplinaire, va être réalisée par le Conservatoire Botanique...
Retour haut de page