PAT : Réunions de sensibilisation à l’installation agricole en collectif

La production du territoire est diversifiée mais le déclin des installations de nouveaux exploitants agricoles et le problème de pérennité de ces exploitations dans le temps est problématique.

Le développement de démarches d’installation collective sur le territoire est très faible par rapport à d’autres territoires. Or, ces types d’installations ont pu démontrer sur d’autres territoires leur pertinence et leur viabilité : entraide, mise en commun de moyens matériels et humains, possibilité de congés, transfert de savoir-faire…

Ainsi, pour faire découvrir les possibilités de travail en collectif, le PETR Pays Midi Quercy organise avec la Chambre d’Agriculture 82, l’ADEAR82 (Association de Développement de l’Emploi Agricole) et l’ATAG (Association Tarnaise d’Agriculture de Groupe) des rencontres spécifiques.

Rencontre n°1 : « Travailler en s’associant : les différentes formes juridiques pour l’agriculture de groupe »

Date : 29 mars 2022

Public : Porteurs de projet et agriculteurs cherchant à former un collectif agricole sous forme sociétaire

Objectifs pédagogiques
– Identifier les formes juridiques existantes pour travailler en groupe (formes agricole : GAEC, EARL, SCEA // formes non agricoles : Association, SCOP, etc.)
– Identifier les impacts liées aux choix de différentes structures (choix du statut fiscal et social, aides possibles, urbanisme, etc. )
– Connaître les outils de gestion des sociétés
– Connaître les processus de mise en place de ces sociétés

Rencontre n°2 : « Travailler ensemble sans s’associer : Les  outils pour collaborer sans créer de sociétés »

Date : 22 Avril 2022

Public : Porteurs de projet et agriculteurs cherchant à travailler ensemble sans s’engager dans la formation d’une société

Objectifs pédagogiques :
– État des lieux des outils de collaboration entre deux fermes existantes (mutualisation du travail et du matériel, de la commercialisation)
– Formalisation juridique de ces différentes formes de partage
– Connaître les limites légales de l’entraide et identifier les situations nécessitant la création d’une structure juridique sociétaire.
– Échange autour des projets respectifs des participants.

Intervenants : Chantal TRESSERRA de l’ATAG.

Rencontre n°3 : « Travailler en famille : Dimensions humaines et organisationnelles du travail en commun »

Date : 20 Mai 2022

Public : Porteurs de projet et agriculteurs issus du même cercle familiale et collaborant dans le cadre de leur activité agricole

Objectifs pédagogiques :
– Prendre du recul et s’interroger sur son fonctionnement professionnel en famille (organisation du travail, de la structure, etc.)
– Échanger avec d’autres agriculteurs travaillant en famille,
– Analyser les difficultés rencontrées avec les participants.

Intervenants : Chantal TRESSERRA de l’ATAG. 

N’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt pour ces rencontres afin que nous puissions vous y inscrire :

05 63 24 60 64 // circuitscourts-pmq@orange.fr

Partagez

À lire aussi

Le Projet Alimentaire Pays Midi Quercy, labellisé depuis 2017, vise à construire un système alimentaire territorial durable, autant pour les producteurs, pour les consommateurs que pour l’environnement.  Il intègre un grand nombre de partenaires locaux mais souhaite ouvrir le sujet de l’alimentation à un plus grand nombre d’acteurs ; nous sommes tous concernés par ce sujet !...
Financée par l’ARS, l’action « sensibiliser les habitants au lien entre alimentation et santé pour la promotion d’une alimentation durable et circulaire » vient compléter la démarche du PETR du Pays Midi Quercy qui est axée sur un développement durable agroalimentaire du territoire. Elle s’est déclinée sur 3 volets impliquant en partenariat les acteurs du territoire engagés dans...
Mise en place d’un Conseil Alimentaire Citoyen L’autonomie alimentaire de notre territoire, à l’instar du territoire français, est loin d’être évidente : chute du nombre d’exploitations agricoles (- 30% en 10 ans), changement climatique, fragilisation des sols, faible rémunération et manque de valorisation des producteurs, fragilité du secteur du transport des marchandises … Notre sécurité alimentaire...
Retour haut de page