Transition Ecologique – Etat des lieux Climat-Air-Energie du territoire

Le Pays Midi-Quercy et les 3 communautés de communes le constituant sont engagés auprès de l’ADEME dans un Contrat d’Objectifs Territorial (COT) s’articulant en deux volets : Climat-Air-Energie et Economie Circulaire.

Ce contrat, d’une durée de 4 ans, a pour vocation de renforcer la dynamique de transition écologique à l’œuvre sur le territoire et d’accompagner les collectivités dans le déploiement du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial).

Durant la première phase de cette opération, des états des lieux détaillés et transversaux de ont été réalisés, grâce à l’implication des divers services des trois intercommunalités et du PETR, avec l’accompagnement du bureau d’études NEPSEN. C’est dans le cadre de la restitution des états des lieux Climat-Air-Energie que se sont réunis au sein de chaque EPCI les comités de pilotage dédiés à la démarche de Transition Ecologique, les 11 et 12 décembre dernier.

Ce que révèle cet état des lieux ? Un bilan très positif qui permet de faire ressortir l’engagement des trois communautés de communes et du PETR et d’identifier les leviers à actionner pour progresser sur les trois années à venir.

Les scores pour chaque domaine diagnostiqué ne sont pas définitifs et feront l’objet d’un audit. Cependant, la tendance globale sur les trois EPCI laisse apparaître un score élevé concernant la planification de la Transition Ecologique qui se veut structurée et cohérente avec les objectifs d’une trajectoire TEPOS, ainsi que sur la communication et la coopération.

L’état des lieux révèle également une production d’électricité renouvelable en augmentation sur le territoire permettant de couvrir une part significative des consommations d’électricité en Quercy Rouergue et Gorges de l’Aveyron notamment avec 53% des consommations couvertes. De plus, le diagnostic dévoile un recours important aux énergies renouvelables pour la chaleur (bois énergie et chaufferie biomasse) couvrant une grande partie des besoins en chauffage sur le territoire (59% des besoins, 56% et 39% respectivement pour QRGA, QVA et QC).

Par ailleurs et de manière non exhaustive, des pistes d’actions adaptées au contexte local et au périmètre de compétence des EPCI et du PETR ont été identifiées pour appuyer la stratégie patrimoniale des collectivités (l’optimisation du suivi des consommations, le développement des EnR, la réduction des consommations dans les bâtiments publics par exemple) ou encore l’éco-exemplarité du fonctionnent interne, le développement des mobilités douces, etc.

Les préconisations les plus structurantes ont été abordées, parmi une liste détaillée d’actions concrètes et réalisables sur lesquelles les collectivités vont être amenées à se positionner.

La prochaine étape est donc celle du choix des actions à retenir pour renforcer la dynamique de Transition Ecologique du territoire et la structuration du portage de ces actions.

Partagez

À lire aussi

Ces cinquante dernières années, la consommation des ressources naturelles et des matières premières par l’homme a été multipliée par dix. Surexploitation des ressources, fabrication et transports impliquant des émissions de gaz à effet de serre, augmentation du volume des déchets et des pollutions… Très clairement, le niveau de consommation et le modèle linéaire des pays...
Le 17 novembre dernier s’est tenu l’Assemblée Générale de la coopérative Midi-Quercy Énergies citoyennes (présidée par Mme Darrigan Catherine) à la salle des fêtes de Bioule, accueillie chaleureusement par son Maire , M.Serra Gabriel. M.Calmettes Jacques, président du PETR du Pays Midi-Quercy a participé à ce moment toujours important dans la vie de cette structure...
Le Pays Midi-Quercy recrute, retrouvez les annonces ici !
Retour en haut