N°1 : notre stratégie – Le projet de territoire

Devenir Pôle d’Equilibre Territorial Rural en janvier 2015 impliquait pour le Pays Midi-Quercy de travailler sur l’élaboration d’un projet de territoire dans les 12 mois suivant sa mise en place en partenariat avec les communautés de communes du territoire.

N°1 : notre stratégie – Le projet de territoire

Le PETR a un rôle de Prospective : Ce projet de territoire définit les conditions de développement économique, écologique, culturel et social dans le périmètre du PETR. La mise en œuvre du Projet de territoire est formalisée dans le cadre de la convention territoriale qui est conclue entre le PETR, les EPCI (intercommunalités) membres et éventuellement avec le Conseil départemental et le Conseil Régional. Elle permettra de préciser les missions déléguées au pôle et les conditions dans lesquelles elles s’exerceront. Il s’agit donc d’un renforcement de la coopération entre le PETR et les EPCI. Un rapport annuel présentant la mise en œuvre du Projet de territoire doit être présenté à la conférence des maires, au Conseil de développement territorial (CDT) et aux EPCI membres.

Le PETR a un rôle fédérateur, c’est dans ce sens qu’une conférence des Maires est constituée, consultable pour l’élaboration, la modification et la révision du Projet de territoire. Elle se réunit au moins une fois par an. Suivant le même objectif fédérateur, un Conseil de développement territorial (CDT) doit également être constitué. Celui-ci représente les acteurs économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques et associatifs du territoire.

Le PETR a un rôle de mutualisation : le PETR peut mettre en œuvre des services unifiés avec et pour le compte des EPCI membres.

Le projet de développement durable du Territoire

Les 3 défis à relever pour notre territoire 

1. Être en capacité d’innover et de s’adapter aux évolutions.

Comment ?
Capacité de réflexion stratégique – Connaissances des ressources – Informations – Participation, coopération, mutualisations.

2. Amplifier les capacités à développer et à entreprendre dans ce Pays.

Comment ? 
Valorisation économique des ressources

3. Renforcer l’attractivité durable et répondre aux défis environnementaux.

Comment ?
Transition énergétique et écologique

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur eplos eklosi adipisifwcing elit, sed doio eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore roipi magna aliqua. Ut enim adeop minim veeniam, quis nostruklad exercitation ullamico laboris nisi ut aliquip eux ea commodo consequatopo duis aute irure dolor in reprehenderit in tufpoy ilojsuir voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla eope parieratur. Excepteur sint occaecat cupidatat. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur eplos eklosi adipisifwcing elit, sed doio eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore roipi magna aliqua. Ut enim adeop minim veeniam, quis nostruklad exercitation ullamico laboris nisi ut aliquip eux ea commodo consequatopo duis aute irure dolor in reprehenderit in tufpoy ilojsuir voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla eope parieratur. Excepteur sint occaecat cupidatat.

Masquer tout

Mise en oeuvre de 6 grandes orientations

POUR UN TERRITOIRE EQUITABLE 

Développer la capacité du territoire à être connu et approprié par ses habitants mais aussi assurer la promotion à l’extérieur du territoire pour développer son attractivité. Conforter son positionnement de territoire durable par la mise en œuvre de démarches et méthodes spécifiques.

Développer une réflexion stratégique favorisant le respect des grands équilibres et une mise en cohérence des politiques publiques dans un objectif de service aux populations, de développement durable et d’équilibre territorial. Favoriser les échanges, la mise en relation des acteurs et des projets.

  • Mise en œuvre du Projet de développement durable du territoire
  • Rédaction de la convention territoriale entre le PETR et les intercommunalités, voire le Département et la Région
  • Constitution et animation de réunions d’échanges entre PETR et intercommunalités
  • Projet de Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT)
  • Constitution d’un outil d’observation et de suivi du territoire (Système d’Information Géographique)
  • Amplification des outils de communication et de promotion du territoire
POUR UN TERRITOIRE VIABLE

Développer la capacité du territoire à conjuguer un développement de l’économie résidentielle (service, tourisme, culture), liée à l’attractivité « naturelle » du territoire, et la relocalisation d’une base productive plus diversifiée et innovante, répondant aussi à des marchés extérieurs à haute valeur ajoutée.

La transition, vecteur de développement local, de création de richesses et d’emplois dans un environnement préservé.

  • Mise en œuvre d’une plateforme de réhabilitation thermique des logements privés 2015-2017
  • Poursuite de l’OPAH Midi-Quercy en 2015-2016 et lancement d’une étude pré-opérationnelle pour une nouvelle OPAH à partir de juillet 2016
  • Mise en œuvre du « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » 2015-2017
  • Animation et coordination du « Pôle de Pleine nature Gorges de l’Aveyron » Massif Central 2015-2020
  • Poursuite de la promotion touristique (éditions, web, ..) et l’accompagnement de la prise de compétence des EPCI
  • Préfiguration d’un « Projet Alimentaire de Territoire (PAT) » en collaboration avec l’association de développement rural du Pays MQ
  • Candidature au Label Pays d’Art et d’Histoire
POUR UN TERRITOIRE VIVABLE

Renforcer la qualité de vie sur le territoire par une offre équilibrée d’équipements et de services structurants, et de proximité, afin de conforter l’attractivité durable du territoire.

Une valorisation de la ressource patrimoniale s’appuyant sur la dynamique culturelle existante et à développer. Une dynamique à connaître, préserver et valoriser pour renforcer la qualité territoriale spécifique du Midi-Quercy.

  • Reconduction du PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi) Midi-Quercy pour la période 2015-2020, avec le Conseil départemental 82 en chef de file
  • Expérimenter des actions sur la mobilité en MQ (en lien avec le schéma départemental des mobilités) pour qu’elle soit plus équitable et économe
  • Engager une réflexion avec l’ARS (Agence Régionale de la Santé) sur un Contrat local de santé (mutualisation de l’offre de soins, prévention santé)
Retour haut de page