Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Charte Paysagère > Réalisations > Quelles essences végétales privilégier pour réaliser des plantations (...)

 

Quelles essences végétales privilégier pour réaliser des plantations ?

Listes des essences végétales recommandées par secteur géographique du Pays Midi-Quercy

mardi 24 janvier 2006, par Bertille Daniel SMPMQ

  • Les trois listes (palettes végétales recommandées), correspondant aux terroirs du Pays Midi-Quercy
  • Le mode d’emploi de ces listes
  • Des précisions sur la charte paysagère du Pays Midi-Quercy

Dans le cadre de la charte paysagère du Pays Midi-Quercy, trois listes d’essences végétales issues de la flore locale ou adaptées au territoire vous sont proposées.

3 listes ont été établies, pour trois "terroirs" (correspondant au périmètre d’un ou plusieurs EPCI) :
- Une liste pour la CC Quercy Caussadais

PDF - 157 ko

- Une liste pour la CC Quercy-Rouergue et les Gorges de l’Aveyron,

PDF - 256.3 ko

- Une liste commune pour la CC Quercy Vert et la CC Terrasses et vallée de l’Aveyron

PDF - 357.8 ko

Ces listes peuvent vous aider à choisir des plantations adaptées, en complément d’autres données à prendre en compte : caractéristiques du sol sur la parcelle considérée, essences végétales d’origine locale déjà présentes..

Comment trouver la liste des essences végétales conseillée, selon la localisation de mon projet ?

1. Repérer dans quel terroir se trouve le terrain qui fera l’objet de plantations, parmi les trois mentionnés ci-dessus . Pour cela, reportez-vous aux cartes proposées (communes et communautés de communes du Pays, entre autres) :

PDF - 809.5 ko
Cartes du Pays Midi-Quercy

2. Dans chaque liste, les essences végétales sont déclinées par unité paysagère. Identifier au sein de quelle unité paysagère se situe votre projet. La carte des "unités paysagères" vous permettra de le trouver :

JPEG - 801 ko
Les unités paysagères en Pays Midi-Quercy

3. Considérer la nature de votre projet : plantation de haies, d’arbres d’alignement, de ripisylve (végétation en bordure des cours d’eau), d’arbres-rois... En effet, dans chaque liste, les essences végétales sont classées selon la nature du projet et/ou selon les caractéristiques recherchées (arbustes ou arbres caduques, persistants, plantes grimpantes...).

Précisions sur la notion de terroir

Chaque terroir :
- correspond au territoire d’une ou de deux Communautés de Communes - fait l’objet d’un "Plan de paysage" (exprime un projet de paysage)
- est couvert par plusieurs unités paysagères.
- est considéré comme un espace pertinent pour la mise en oeuvre d’actions de préservation et/ou de valorisation du patrimoine et des paysages.

Précision sur les "Plans de paysage"

Chaque plan de paysage précise :
- les enjeux stratégiques pour l’aménagement du territoire dans ce secteur, pour la découverte visuelle, pour le patrimoine culturel, les éléments remarquables.... Chaque enjeu est représenté sur une carte.
- le projet de paysage (les objectifs majeurs pour ce secteur)
- un plan d’actions, avec une carte des projets en cours (en 2004) et une proposition d’actions complémentaires
- une palettes végétale préconisée pour le terroir.

Les autres documents de la charte paysagère

D’autres outils de référence sont disponibles, élaborés dans le cadre de la charte paysagère :

Mise à jour : 2008 / 2015

 

 

1 Message

Forum de l'article

  • Je pense que le filaire aurait sa place dans vos listes concernant le causse. Non seulement c’est un arbre commun en milieu naturel. Souvent isolé ou en bouquet, il existe néanmoins une forêt d’une trentaine d’hectares où il est dominant dans le pays. Mais aussi, il a été un temps à la mode car les jardins de maisons bourgeoises de Montauban en sont dotés de très beaux spécimens. Il est souvent confondu avec le chêne vert. C’est néanmoins un arbre incontournble de notre environnement.
bas haut article
bas