Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Politique Culturelle > Pays d’Art et d’Histoire > Lancement de la candidature du Pays Midi-Quercy au label "Pays d’Art (...)

 

Lancement de la candidature du Pays Midi-Quercy au label "Pays d’Art et d’Histoire"

dimanche 3 juin 2012, par WIS Admin

Le Pays Midi-Quercy s’engage dans l’élaboration de sa candidature au label national Villes et Pays d’art et d’histoire [1] .

Les élus du Pays Midi-Quercy réunis en Comité syndical le 19 décembre 2011 ont souhaité engager le territoire dans la candidature au label. Ainsi le 3 avril dernier, la réunion de lancement était organisée à la Préfecture de Tarn-et-Garonne, en présence de Monsieur le Préfet, de Pierre-Jean Dupuy adjoint au directeur régional de la DRAC en charge notamment des Villes et Pays d’art et d’histoire, de Dominique Salomon, Vice-Présidente du Conseil Régional de Midi-Pyrénées en charge de la culture et du patrimoine, de Jean Cambon, Vice-Président du Conseil Général de Tarn-et-Garonne et Président du Syndicat Mixte du Pays Midi-Quercy. Les élus du Pays Midi-Quercy présents en nombre ont soutenu et argumenté cette démarche comme une suite logique, une mise en cohérence et un approfondissement du projet du territoire et des actions engagées jusqu’alors notamment dans les domaines de la culture, du patrimoine et du tourisme.

UN LABEL SOUS L’EGIDE DU MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION

Le ministère de la culture et de la communication assure « la mise en œuvre d’une politique de valorisation du patrimoine et de sensibilisation à l’architecture, concrétisée par l’attribution du label Ville ou Pays d’art et d’histoire ». L’attribution du label pour une durée de 10 ans se concrétise par la signature d’une convention entre le territoire et l’Etat.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) et la Direction de l’Architecture et du Patrimoine (DAPA) sont en charge de l’instruction du dossier et sont les interlocuteurs du territoire candidat.

Le Conseil national des villes et pays d’art et d’histoire émet un avis sur la candidature qu’il transmet au Ministère, lequel informe le candidat de l’attribution ou non du label.

LES OBJECTIFS DU LABEL POUR L’ETAT

  • il contribue à la cohésion sociale et favorise dans le cadre des activités éducatives, la démocratisation de la culture par la sensibilisation à l’architecture, au patrimoine et au paysage,
  • il renforce l’attractivité des territoires et favorise leur développement culturel notamment par un tourisme de qualité,
  • il constitue un enjeu économique en apportant un soutien à l’emploi culturel et contribue par ses actions au développement économique.

LE PROJET PAYS D’ART ET D’HISTOIRE INSCRIT DANS LE PROJET DE TERRITOIRE MIDI-QUERCY

La convention, « outil de connaissance et de reconnaissance, outil de développement culturel territorial, précise les objectifs de la collectivité en matière de politique architecturale, patrimoniale et paysagère en les inscrivant dans un projet global de territoire ». Le projet « Pays d’art et d’histoire » s’ancre dans la politique publique locale, dans une démarche transversale pour mieux accompagner le territoire et les acteurs locaux : action culturelle, action éducative, habitat, urbanisme, développement durable, tourisme,…

UN PROJET FEDERATEUR ET PORTEUR DE SENS POUR LE TERRITOIRE MIDI-QUERCY

L’enjeu est d’élaborer un projet de Pays d’art et d’histoire, porté par les élus du territoire et fédérant, outre les thématiques développées à l’échelle du Pays (charte paysagère et urbanisme, Natura 2000 et environnement, culture, inventaire du patrimoine bâti, tourisme, énergies, habitat, agriculture, emploi et formation professionnelle…), les différents partenaires techniques du territoire, les associations intervenant dans le champ du patrimoine (matériel et immatériel, culturel et naturel) mais également les réseaux intercommunaux de lecture publique, le centre d’art La cuisine (art contemporain et design), les écoles de musiques, les associations culturelles tel que Le Fond et la Forme (documentaire patrimoine et de création) ou Même sans le train (spectacle vivant), les acteurs de l’environnement comme le CPIE Midi-Quercy,….

L’objectif est d’associer ressources, compétences, approches complémentaires voire décalées autour d’un objet ou d’une préoccupation centrale. Par exemple travailler sur l’aménagement du territoire dans l’histoire du Pays, le développement de l’habitat et les formes urbaines intégrant les modes de vie et modes d’habitat, le contexte social, économique et politique, l’inscription géographique,… ou sur l’agriculture, les hommes, les métiers et savoir-faire, les productions (dont certaines historiques par leur ancienneté) et la gastronomie.

Ainsi seraient proposées un ensemble cohérent d’actions de connaissance (recherches thématiques), de sensibilisation et de médiation, de formation, de création artistique, d’ateliers de pratiques amateurs, de programmation de spectacles,…, mais aussi le cas échéant, des opérations d’aménagement, de restauration ou réhabilitation du bâti,…

L’intérêt est que la connaissance du passé nous permette de questionner le présent sur des enjeux forts pour la qualité de vie dans ce territoire en lien avec les préoccupations des habitants (lien avec ce qui les concerne aujourd’hui) pour une pertinence des propositions et un impact réel sur les projets et la façon de les appréhender. Cela permet également de constituer une offre cohérente et déclinée en fonction des publics (notamment jeune public et familles) mais aussi de secteurs à investir en rapport avec le thème central (par exemple prestataires touristiques, artisans des métiers de bouche, artisans d’art,…).

Ce projet serait ainsi développé dans ses diverses dimensions tant de développement humain et social, de préservation des paysages et du cadre de vie, d’aménagement, de développement et de dynamisation de filières économiques éco-responsables : liens par exemple avec le pôle de réhabilitation thermique du bâti ancien et l’artisanat, avec la mise en tourisme et la structuration d’une offre, créations d’activités dans des secteurs innovants.

Le travail de concertation et d’élaboration de la candidature démarrera en septembre prochain avec une échéance pour remettre le projet aux services de l’Etat prévue avant fin 2013 . Pour plus d’information, vous pouvez contacter Jihan Ghiati-Chardon, chef de projet culturel par téléphone au 05 63 24 60 64 ou par mail à jihan.ghiati@info82.com.

Retrouvez le document présenté lors de la réunion de lancement ci-dessous.

Documents joints

Notes

[1] Le document de référence pour tous les extraits mentionnés est la circulaire du 8 avril 2008

 

 

bas haut article
bas