Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Patrimoine > Côté patrimoine 8 : La diversité du patrimoine bâti de Bioule

 

Côté patrimoine 8 : La diversité du patrimoine bâti de Bioule

mardi 4 octobre 2005

L’équipe de la Maison du Patrimoine a achevé l’inventaire du patrimoine bâti de la commune de Bioule. Cette commune de 2043 hectares recèle un patrimoine riche et varié. En effet, croix de chemin, logis agricoles, pigeonniers, lavoirs, granges, château, chapelle, temple, moulin, école... du petit patrimoine au monumental, tous les types de bâti sont représentés.

Les historiennes de l’art et enquêtrices ont étudié près de 150 bâtis. La majorité est une architecture agricole implantée dans un paysage de plaine particulièrement fertile grâce à la situation de la commune en bordure de l’Aveyron. Au 19e siècle, les terres ont également été ponctuellement fertilisées par un autre excellent engrais naturel, la colombine, prélevée dans les nombreux pigeonniers de la commune. En effet, 36% des fermes possèdent un pigeonnier, le plus souvent de type pied-de-mulet. Concentrés au centre et à l’ouest de la commune, ils sont toujours orientés à l’est ou au sud contre les vents dominants. Symboles de richesse, ils sont situés au bord des routes principales (route de Réalville) afin d’être bien visibles. Au début du 19e siècle, l’habitat était dispersé en une dizaine de hameaux, comptant 1300 habitants environ.

Aujourd’hui, les habitants sont deux fois moins nombreux et sont rassemblés autour de deux hameaux principaux le Bridou et la Bouffière. La partie centrale et orientale de la commune était occupée par les catholiques, secteur caractérisé par des croix de chemin en calcaire ou en fonte disséminées ça et là. Quant à la partie occidentale, implantée autour du hameau la Bouffière, elle était occupée par les protestants. Le cimetière et l’école protestants ont été établis dans le 2e quart du 19e siècle. L’école a fermé en 1889, au moment de l’ouverture de l’école publique obligatoire au château de Bioule. Le temple de Bioule a été construit en 1881, à l’écart du bourg catholique, sur le chemin de la Bouffière. Bien qu’aujourd’hui les deux communautés se soient fondues, les traces visibles de cette époque subsistent encore sur la commune.

L’équipe de la Maison du Patrimoine.

Photo : croix de chemin au Bridou, Bioule.

 

 

bas haut article
bas